Le civisme au centre des vœux du maire de Mours

Le civisme au centre des vœux du maire de Mours

 

Lors de la cérémonie de voeux, dimanche 25 janvier, Joël Bouchez, maire de Mours, a fait part de son exaspération face aux incivilités. Sans hausser le ton mais avec détermination.

Le ton est à la fois convivial et déterminé. Lors de la cérémonie des vœux, samedi 25 janvier, à la salle polyvalente de Mours, Joël Bouchez a attaqué son discours sur les incivilités. Pour le maire de Mours, qui briguera un nouveau mandat lors de la prochaine élection muncipale (15 et 22 mars), « les postures de plus en plus fréquentes d’incivilité et d’irrespect des simples règles de savoir-vivre, du bien-vivre ensemble nous inquiètent. » Et de lancer un appel solennel : « Moursiennes, Moursiens, nous vivons dans un village au cœur de la nature. Le Conseil municipal, le personnel communal et moi-même consacrons tout notre temps à améliorer notre commune, pour la maintenir propre et permettre à toutes et à tous de vivre en sécurité. J’en appelle à votre civisme pour respecter votre environnement de vie. Ne laissez pas vos animaux dégrader les espaces publics. N’hésitez pas à interpeller celui ou celle qui contrevient. Notre village est l’affaire de tous. Nos agents techniques en ont plein les godasses de passer les tondeuses ou les débroussailleuses dans les crottes. »

Nombreux étaient les participants à la cérémonie des vœux, dimanche 25 janvier, dans la salle polyvalente de Mours (photo J.-L. G.).

 

Joël Bouchez a poursuivi dans ce même registre du respect mutuel. « Respectez le stationnement et la sécurité des piétons, des vélos. Respectez la règlementation routière. J’ai demandé au capitaine de gendarmerie de procéder à des contrôles et à verbaliser tout contrevenant. Je vous le répète et je l’assume. »

Dans son discours, l’édile a étendu le thème de la sécurité au dispositif « Participation citoyenne » proposé par les gendarmes aux municipalités. « Ce projet permettra de lutter contre les atteintes aux personnes (vol, escroquerie) en informant la Gendarmerie de toute situation anormale. » L’occasion de remercier pour leur précieuse collaboration le capitaine Buriller et l’adjudant-chef Descoingt, avant de remettre à l’officier ainsi qu’aux les adjudants-chefs Galinier et Le Voin la médaille d’honneur de la Ville de Mours.

Le capitaine Buriller et les adjudants-chefs Galinier et Le Voin ont reçu la médaille d’honneur de la Ville de Mours (photo J.-L. G.).