L’école de demain est aujourd’hui à Mours

Watch the video

L’école de demain est aujourd’hui à Mours

 

Le groupe scolaire Jacques Prévert de Mours a été inauguré le samedi 22 juin. Une réalisation exemplaire de la transition énergétique. Cliquer sur la photo pour regarder la vidéo.

Réalisation majeure de la ville de Mours, le groupe scolaire Jacques Prévert a été inauguré, le samedi 22 juin, en musique et avec une poésie récitée par des écoliers en l’honneur du grand poète. Pour cette grande occasion, le maire Joël Bouchez a reçu la présidente du Département Marie-Christine Cavecchi, , le sénateur Daniel Fargeot, la députée (sortante) Émilie Chandleur, la présidente du Haut Val-d’Oise Catherine Borgne, les conseillers départementaux Sabrina Ecard et Morgan Touboul, des maires de communes environnantes, le corps enseignants et de nombreux habitants.

L’école date de 1975. Ces bâtiments étaient très mal isolés et très consommateurs en énergie fossiles. En 2018, le projet était né d’effectuer leur rénovation énergétique en conservant la structure avec une réhabilitation très lourde, et d’augmenter la capacité d’accueil à 7 classes primaires et 3 maternelles. Sa réalisation s’est inscrite dans le cadre du plan de relance avec la mise en place de solutions techniques permettant la transition énergétique en privilégiant les économies d’énergie, les énergies renouvelables, les solutions limitant l’emprise carbone de la construction, les matériaux biosourcés, la gestion automatisée…

La maitrise d’œuvre était composée de 4 co-contractants, avec 15 lots, 21 entreprises et 22 sous-traitants ou fournisseurs-installateurs, soit 43 intervenants.

Un défi qui a été relevé après 16 mois de travaux !

Le maire : « Parce que nous croyons à l’école de la République… »

« Si le groupe scolaire de 1975 était un gouffre énergétique, sa solution de construction en béton permettait aisément une rénovation extérieure en ossature bois. Les solutions techniques, thermiques répondent à notre volonté d’innover, d’utiliser des matériaux durables, de construire l’école du 21e   siècle. Une école où il fait bon enseigner et apprendre. L’école de la République. Nous avons consenti du temps, beaucoup d’argent, comme nos prédécesseurs. Nous avons demandé un gros effort financier aux Moursiennes et Moursiens. Parce que nous croyons à l’école de la République, à son objectif d’éduquer les citoyens de demain. En un mot, de créer des hommes libres et égaux. Nous avons aussi voulu, en ces moments particuliers, un établissement protégé, sûr pour un enseignement laïc, républicain et libre. En ce jour, je veux assurer les enseignants de mon entier soutien pour maintenir leur autorité et leur sécurité. Rien ne peut se faire sans la discipline et le respect de tous. »

 

Combien ça a coûté…

Le montant total des travaux est de 5,992 millions d’euros HT soit 7,190 M€ TTC dont 786 733 € HT (946 480 TTC) pour l’école provisoire, 5,203 M€ HT (6, 243 M€ TTC) pour la rénovation du groupe scolaire. Et un budget de 118 951 € HT (142 741 € TTC) pour la végétalisation des cours de récréation et les espaces verts.

Le montant des subventions directes est de 3,224 M€ ainsi réparties : État (1,743 M€), Département (1,140 M€), Région (300 000 €), Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (41 000 €), soit 53,8 % du montant H.T. A ces sommes s’ajoute 1, 010 M€ de récupération de TVA.

L’auto-financement de cette réalisation est de 2,985 M€, dont 2, 533 M€ d’emprunt à un taux moyen de 1,68%. La végétalisation des cours et les espaces verts est financé à hauteur de 25 % par Le Département, soit 28 436 € HT soit 25 % et l’étude l’a été par le Parc naturel Oise Pays de France pour 7 800 €.

Au total, les partenaires financiers de la commune ont apporté 3,261 M€, soit 1.947 € par habitant de Mours.