Ce chef qu’on a envie de suivre

Ce chef qu’on a envie de suivre

 

Même si cela lui coûte depuis deux ans, Dominique Pyck, le directeur de l’Harmonie municipale de Beaumont, met toute son énergie au service de la musique, pour le plaisir de ses hôtes.

Samedi 21 janvier, il est arrivé dans son grand manteau rouge. Ses musiciens étaient déjà en place sur la petite scène de la salle des fêtes de Nointel. L’interprétation terminée, le maire Martine Legrand ne les oublia pas dans son discours des vœux à la population. « Merci à l’Harmonie municipale de Beaumont qui est un peu celle de Nointel, n’est-ce pas Monsieur Pyck ? » glissait-elle, sur un ton complice, au chef d’orchestre, car cette institution (158 années d’existence) participe aussi aux cérémonies commémoratives du 8 mai et du 11 novembre dans le village.

L’Harmonie municipale, c’est l’histoire de la famille Pyck. André, son père, l’a dirigée à partir de 1955. « En 1985, je suis devenu son adjoint. Lors du concert de décembre dernier, j’ai reçu un diplôme pour cinquante ans de musique. » Comme pour d’autres associations, Dominique Pyck a assisté à la fonte des effectifs. « Les gens ne veulent plus jouer en groupe, déplore-t-il. Avec les RTT, les week-ends, ils se barrent. C’est ainsi. »

 

Avec les musiciens de l’Harmonie municipale, le 21 janvier, à Nointel, lors de la cérémonie des vœux (photo J.-L. G.).

 

Le groupe beaumontois compte tout de même encore vingt-cinq musiciens. Ils l’attendaient patiemment, l’autre jour, à Nointel. Ils savaient qu’il apparaîtrait au dernier moment dans son grand manteau rouge. Les temps ne sont pas faciles pour leur chef. « Une longue maladie », dit-il pudiquement. Elle dure depuis deux ans. Pourtant, chez lui, pas de pathos, jamais une plainte. Toujours un mot gentil pour les enfants croisés ce soir-là. Toujours un sourire et une poignée de main franche adressés aux élus qui le connaissent si bien, pour ses talents de musicien, les services rendus et son investissement dans la vie publique (il est salarié à la Ville de Persan, membre du Conseil municipal  de Beaumont, dans l'opposition). Et surtout, des vertus de lutteur et un optimisme qui font de lui l’un de ces chefs qu’on a envie de suivre partout.

« J’ai été pas mal absent ces derniers mois, alors j’ai formé deux chefs d’orchestre », explique-t-il. Lors du mini-concert de Nointel, pendant que l’un d’entre eux le remplaçait pour un morceau, il s’emparait de sa trompette. L’occasion de s’assoir et souffler.

Dominique Pyck et les musiciens de l’Harmonie municipale se produiront le dimanche 29 janvier, à partir de 15 h 30, à la salle Léo-Lagrange, à Beaumont.

Le Mercredi 11 janvier 2017 à 20h Salle d’armes 95260 BEAUMONT SUR OISE

Cette assemblée générale extraordinaire a pour but de vous présenter le projet Escrime Handisport du Club et de faire valider la modification des statuts de l’association qui permettront de prendre en charge cette pratique et de s’affilier à la Fédération Française HandiSports. Un courriel vous a été envoyé avec la convocation (ainsi qu'un pouvoir pour voter par procuration) et les statuts du CEBO.

Votre présence, est importante pour pouvoir valider ces modifications, en effet le quorum pour une AG extraordinaire est de la moitié des adhérents + un. Elle garantit le fonctionnement démocratique de notre association et traduit également l’intérêt que vous pourrez porter à ce projet. En comptant sur votre présence nombreuse.

Le Comité directeur se joint à nous pour vous souhaiter une très bonne fin d’année.

Cédric LEROUX Secrétaire Général du CEBO et Thierry LANGLET Président du CEBO